Fanny Clamagirand

Violon

Fanny Clamagirand s’impose depuis plusieurs années comme la révélation du violon français.

Son élégance, son jeu brillant, ses interprétations mêlant sensibilité et autorité ont été salués de nombreuses fois par la critique. Son engagement et son talent sont soutenus par de nombreuses organisations et de grandes personnalités comme, en particulier, Anne-Sophie Mutter.

En 2018, 2019 et 2020, Fanny fera ses débuts avec l’Orchestre National de Bordeaux (Mendelssohn), le Royal Bangkok Symphony Orchestra (Saint-Saëns n°3), puis est réinvitée par le London Philharmonic Orchestra (Sibelius), l’Orchestre National de Metz (Mendelssohn), et est en tournée avec le Münchner Symphoniker pour quatre concerts, incluant des débuts à la Philharmonie de Munich (Mendelssohn).

Née à Paris en 1984, Fanny commence le violon à l’âge de sept ans. Elle étudie auprès de Larissa Kolos, avant d’intégrer directement, à 16 ans, le cycle de Perfectionnement du Conservatoire de Paris, dans la classe de Jean-Jacques Kantorow. Elle poursuit ses études avec Itzhak Rashkovsky, à Londres, au Royal College of Music, où elle obtient le « Diplôme d’Artiste » en 2004. Elle reçoit ensuite les conseils de Pavel Vernikov au Konservatorium de Vienne et à la Scuola di Musica di Fiesole (Italie). Fanny a suivi en parallèle de nombreuses classes de maître.

Couronnée en 2007 aux Violin Masters de Monte-Carlo par le Prix « Prince Rainier III », nommée « Révélation Classique Adami 2006 », 1er Prix du Concours International Fritz Kreisler à Vienne en 2005, Prix Spécial Menuhin (2000), 5ème Prix Wieniawski (1997), 1er Prix Spohr (1995)…, c’est sur la scène des plus grandes salles et des plus importants festivals internationaux que Fanny construit sa carrière : London Wigmore Hall, Berliner et Wiener Konzerthaus, Wiener Musikverein, Luzern KKL, Copenhagen DR Konzerthuset, Tokyo Toppan Hall, Taipei National Concert Hall, New York Carnegie Hall, Rio de Janeiro Teatro Municipal, Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau, Auditorium du Louvre, Auditorium de Radio France à Paris…, Festivals de Saint-Denis, Montpellier Radio France, Colmar, Verbier, Lucerne, Enesco, Menuhin à Gstaad, Lockenhaus Kammermusikfest, « Les Palais de Saint-Pétersbourg », « Folles Journées » de Nantes, Bilbao et Tokyo, West Cork Chamber Music Festival, New York Chelsea Music Festival, Milano Societa dei Concerti, …

Fanny se produit en soliste avec les Orchestres Philharmoniques de Vienne, Londres, Monte-Carlo, le National de France, National du Capitole de Toulouse, National de Lorraine, National Philharmonique de Russie, Malmö Symphony, Jerusalem Symphony, Münchner Symphoniker, Danish Radio Symphony, Wiener KammerOrchester, Sinfonia Varsovia, Orchestre Français des Jeunes, … aux côtés de chefs et d’artistes tels D.R. Davies, F. Welser-Möst, J.C. Casadesus, T. Sokhiev, A. Altinoglu, J. Axelrod, D. Reiland, G. Kremer, A.S. Mutter, R. Pasquier, A. Tamestit, M. Rysanov, K. Buniatishvili, A. Laloum, N. Angelich, M. Dalberto, X. Phillips, P. Wiespelwey, Y. Levionnois, R. Sévère, J. Bliss …

Fanny Clamagirand est une invitée régulière des ondes françaises et étrangères. En 2012, elle se produit dans les « Stars de Demain » sur Arte présentée par R. Villazon. En 2014 et 2015, Radio Classique choisit deux de ses concerts en soliste avec orchestre, dans le cadre de la série « Esprit Musique ». En 2017, France Musique diffuse en direct la Création mondiale du Concerto pour violon « Missing » d’Edith Canat de Chizy, donnée avec l’Orchestre National de France sous la direction de John Storgards…

Sa discographie, comprenant les Six Sonates d’Ysaÿe (Nascor ; 2007), les Trois Concertos pour Violon de Saint-Saëns (Naxos ; 2010 / CHOC Classica) et l’intégrale des oeuvres pour violon et piano de Saint- Saëns (Naxos ; 2013) a reçu de nombreux éloges et distinctions de la presse spécialisée. Elle vient d’enregistrer le Concerto de Beethoven et « Distant Light » de Peteris Vasks, aux côtés de l’English Chamber Orchestra et K.D. Masur.

Fanny joue un violon Matteo Goffriller fait à Venise en 1700.

Presse

« En guise de première partie, la jeune violoniste parisienne Fanny Clamagirand interprète magistralement le Troisième Concerto de Saint-Saëns. Avec un son riche et ample, une technique impeccable, d’une fluidité rare, elle interprète chaque note à la perfection, dans une émotion parfaitement maitrisée. »
Resmusica.com Orchestre National de France – 2012

*****

« Les nombreux unissons de la Sinfonia concertante de Mozart sonnent comme joués par un seul instrument, le jeu est tout à la fois solide, précis, gracieux, raffiné, puissant, … on ne sait plus quel superlatif utiliser. »
Resmusica – Maxime Kaprielian
Orchestre Philharmonique de Vienne, Festival de Lucerne, 2011
.

+