Nicolas Courjal

Basse

Né en France, il étudie avec Jane Berbié.  A ses débuts, Nicolas Courjal fut  tout d’abord  dans l’ensemble de l’Opéra Comique à Paris puis à Wiesbaden, et au Festival de Wexford.

Il chante à la Bastille, au Chatelet, à Lyon Nice, Toulouse, Montpellier, Tours, La Fenice, Nantes, au Sferisterio de Macerata, à Metz, à la Maestranza de Séville, Covent Garden, au Japon, Marseille, aux Chorégies d’Orange, Grand Théâtre de Genève, à Monte-Carlo, et Moscou.

Il participe également à des créations de Dussapin, M.Constant, Fénelon, L.Petitgirard et R.Koering.

Il apparaît dans « Robert le Diable » à Covent Garden; « L’Heure Espagnole » avec l’Orchestre National de Lyon, à Lyon et à Paris, le Requiem de Verdi avec l’Orchestre National de Lorraine Basilio à Bordeaux, Nourabad (« Les Pêcheurs de perles » de Bizet avec Alagna) en concert à Paris, le sultan dans «Marouf » à l’Opéra-Comique; Il a également chanté dans «Ballo in Maschera » à Orange dans Les Troyens « (Narbal, également avec Alagna) à Marseille, et dans » Sigurd « à Genève. » Herculanum » par Félicien David, avec Palazetto Bru Zane, » Les Pêcheurs de Perles, «  » Le « Roi d’Ys » (rôle-titre) et « Straniera » à Marseille. Il chante également Sarastro, à Vichy, Méphistophélès (Damnation de Faust) un Festival Berlioz avec FX Roth, « König Marke à Bordeaux, Rossinis » Mose  » Gessler (« Guillaume Tell ») à Monte-Carlo ainsi qu’à Covent Garden, effectuant deux séries de « Carmen ainsi que le : le Grand Prêtre dans « Œdipe » « d’ Enesco . Puis  « Orfeo » de Monteverdi à Lausanne.

« Zoroastre » aux Festivals de Beaune, Montpellier et Aix-en-Provence …

En concert, il apparaît avec l’Orchestre de Mulhouse, l’Orchestre Symphonique Tchaïkovski de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Nice, Avignon Orchestra, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de la Malaisie Philharmonie de Lorraine, RTVE de Madrid, Santa Cecilia, Philharmonia Orchestra de Londres, à la Philharmonie de Paris ,et en récital au Chorégies d ‘Orange.,; dans  le Requiem de Mozart à Versailles avec  et celui de  Verdi  à l’ Orchestre National des Pays de  Loire,  dans « L’ Enfant et les Sortilèges  à l’ Orchestre Philharmonique   à Paris , L’Enfance du Christ « à Malmoe et  à la Philharmonie de Varsovie,

Nicolas Courjal chante  notamment sous la direction de MW Chung, C.von Dohnany, C.Eschenbach, V.Fedosseiev, L.Foster, J.Mercier, M.Plasson, L Zlatkin, S.Baudo, D.Oren, JE Gardiner, M .Minkovski, B. Soustrot, P.Steinberg, A. Pappano, E.Pekka Salonen ,R.Pichon, J.Nelson, M. Franck …

Parmi ses derniers grands succès: Philippe II, « Les Troyens », en concert, à l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Mephistopheles (Damnation de Faust) au Festival de  Colmar, et tout récemment  les Quatre Diables dans « Les Contes d’Hoffmann » à Monaco, dont  la presse ne tarit pas d’éloges à son sujet …

Dans le futur, Nicolas Courjal sera à Marseille pour Phanuel (Hérodiade), Fiesco et Capulet (Capuletti), Don Inigo («  L’Heure Espagnole ») à l’Opéra de Paris, le Vieilard Hebreu de « Samson et Dalila » et de nouveau les Quatre Diables dans « Les Contes d’Hoffmann » à Lausanne, ainsi que « Sonnambula » Bertram (Robert Le Diable ») à La Monnaie de Bruxelles, Mephistopheles, (Faust) à Nice et Marseille, « Hamlet » à L’Opera Royal de Wallonie » et il participera dans « Moise » au Festival de Pesaro…

Nicolas Courjal a participé à plusieurs enregistrements audio et vidéos :

« Stabat Mater » de Dvorak, « Requiem » de Lancino, « Elefant Man » de Petigirard, « Carmen » /Royal opéra House Covent Garden, « Dimitri » de Joncquieres et « Herculanum » de Félicien David, tous deux avec le Palazetto Bru Zane. Et « Les  Troyens »…