Nika Guliashvilli

Basse

Après un cursus universitaire en Droit, Nika Guliashvili étudie six ans au Conservatoire de Tbilissi, dont il sort diplômé en 2003. Il intègre dès lors la troupe du Théâtre Académique Zakharia Paliachvili de Tbilissi. En tant que soliste, il y interprète Monterone (RigolettodeG. Verdi), un Moine (Don Carlo de G. Verdi), Masetto (Don Giovanni de W.A. Mozart), le Vieux Bohémien (Aleko de S. Rachmaninoff), Sarastro (Die Zauberflöte de W.A Mozart), Il Re (Aïda de G. Verdi), Basilio (Le Barbier de Séville de G. Rossini) et Abio (Abesalom daEteri de Z. Paliashvili).

De 2007 à 2009, il suit la formation professionnelle du CNIPAL de Marseille : sa carrière prend dès lors une ampleur internationale. Il chante en 2008 le rôle de Méphisto (Faust de C. Gounod, au Hibiya Kokaido à Tokyo), en 2009 Gualtiero Walton (I Puritani de V. Bellini, l’Opéra de Toulon) L’Ours (L’Hirondelle Inattendue de Simon Laks, Théâtre Toursky à Marseille) aux côtés de Jean-Philippe Laffont et Marie Laforêt, Banco (Macbeth de G. Verdi à Bergen) et en 2010 Sparafucille (Rigoletto de G. Verdi à Tbilissi), Angelotti (Tosca de G. Puccini à Bombay) et Raimondo (Lucia di Lammermoor de G. Donizetti à Metz).

A partir de 2011, on le retrouve dans le rôle de Kuno (Freischütz de CM Von Weber) à l’Opéra de Toulon et de Saint-Etienne, dans les rôles de Constable, Caretaker, Policeman, Dandy (Le Nez, de D. Chostakovitch) au Festival d’Aix-en-Provence et à l’Opéra de Lyon, du Commendatore (Don Giovannide W. A Mozart) à Tbilissi et de Timur (Turandot de G.Puccini) à l’Opéra de Bergen.

En 2013, il chante les rôles d’Hérode et du Père de Famille dans l’Enfance du Christ d’H. Berlioz à Avignon et fait ses débuts à l’Opéra-Comique et au Corum de Montpellier dans Saint-Corentin dans la production du Roi d’Ys d’E Lalo. Il est également Omar dans Abu Hassand’A. Weber, le Commandeur dans Don Giovanni de W. A. Mozart à l’Opéra de Tours et à l’Opéra de Reims.

Nika Guliashvili mène par ailleurs une carrière active de récitaliste (Hôtel National des Invalides, Mairie de Paris, Théâtre du Ranelagh, Cité des Arts…) et aborde le répertoire de musique sacrée avec le Requiem de G. Verdi au Palais des Congrès du Mans et à Alençon, le Requiem de W. A. Mozart à l’opéra de Massy, à l’Eglise Saint-Eustache et l’Eglise Saint-Germain (Paris) et le Stabat Mater de G. Rossini aux Invalides, ainsi que le Stabat Mater de A. Dvorak aux Invalides.

En 2015, il sera Don Basilio dans le Barbier de Séville de Rossini et Monterone dans Rigoletto de Verdi au Théâtre de San Sébastian en Espagne, Sparafucile dans Rigoletto de Verdi à l’Opéra des Landes et le Mandarin dans Turandot de Puccini à Sanxay.

En 2016, en plus d’un récital solo Mélodies pour le Tsar à l’Opéra de Limoges, il chante le rôle du Bonze dans Madama Butterfly de G. Puccini à l’Opéra de Reims, Sarastro dans la Flûte Enchantée de W.A. Mozart au Théâtre d’Autun, Monterone dans Rigoletto de G. Verdi à Sanxay, Méphisto dans Faust de C. Gounod à l’Opéra des Landes et le Sultan dans Aladin de N. Rota à l’Opéra de Saint-Etienne. Il interprète également le Requiem de Verdi à la Madeleine à Paris en décembre 2016 avec l’Orchestre de la Garde Républicaine.

En 2017, il chante le rôle de Tom dans Un Bal masqué de Verdi à l’Opéra de Toulon, Méphisto dans Faust de Gounod à Wroclaw en Pologne et Le Bonze dans Madame Butterfly de Puccini à l’Opéra de Toulon.

2018 : L’ombre de Nino dans Sémiramide de Rossini et Fafner dans Siegfried de Wagner à l’Opéra de Saint-Etienne, Le Grand Prêtre de Bélos dans Nabucco de Verdi à l’Opéra de Nice et l’Opéra de Toulon. Et enfin en septembre le rôle de Monterone dans Rigoletto de Verdi à Toulon.